Site logo
Site logo
<div id="myExtraContent1"> </div>
<div id="myExtraContent5"> </div>

BIENVENUE SUR
ARZEW MÉMOIRE






“ Les vérités que l’on tait deviennent vénéneuses ”

Friedrich NIETZSCHE




Ce site est dédié à “NOTRE” Arzew, celle qui vécut de 1830 à 1962.

Berceau d’enfances, d’adolescences, de vies d’adultes si heureuses, lieu de repos de tant d’êtres chers défunts, sans pareille, que nous pleurons depuis bientôt un demi siècle.

Qui nous manque tant et nous manquera jusqu’à notre dernier souffle, exilés que nous sommes aux quatre coins du monde.

"Sur les plages d'Oranie tous les matins d'été ont l'air d'être les premiers du monde.
Tous les crépuscules semblent être les derniers, agonies solennelles annoncées au coucher du soleil par une dernière lumière qui fonce toutes les teintes.
La mer est outremer, la route couleur de sang caillé, la plage jaune.
Tout disparaît avec les soleils verts; une heure plus tard, les dunes ruissellent de lune.
Ce sont alors des nuits sans mesure sous une pluie d'étoiles.
Des orages les traversent parfois, et les éclairs courent le long des dunes, pâlissent le ciel, mettent sur le sable et dans les yeux des lueurs orangées.

Mais ceci ne peut se partager, il faut l'avoir vécu.
"

Albert CAMUS ( Le Minotaure 1939 - Gallimard)


Il n’a d’autre prétention que:


- d’honorer la mémoire de tous ceux, depuis nos ancêtres pionniers, qui contribuèrent à faire de cette cité celle qu’elle était devenue au fil du temps, si chère dans nos cœurs.

- d’exercer objectivement “un devoir de mémoire” afin de lutter, autant que faire se pourra, contre la désinformation, d’où qu’elle vienne, pour que nos petits “Pieds gris” non seulement n’aient pas à rougir mais soient fiers de cette épopée glorieuse de leurs ancêtres.

Car “
nul ne peut savoir où il va sans savoir d’où il vient”, ne disait-on pas “chez nous”, en langage familier qui privilégiait la phonétique et la rime au détriment de l’orthographe :

“ALSA EL PEU
QUE VINC D’ARZEU”




Le poète Sètois, Paul VALERY écrivit, en 1945 à propos de l’Algérie
ces phrases prémonitoires

« Ne laissez en aucune manière s’effriter, tomber pierre après pierre, l’édifice que vous avez construit ensemble.....

Un jour viendra peut-être où ce que j’écris là aura valeur d’augure.....

Mais ou que vous soyez et quoi qu’il soit advenu, maintenez entre vous un contact étroit, primordial, afin que ne meurent pas ces heures constructives.....

En cela vous aurez un rôle capital : transmettre votre message aux générations qui montent.
Ce sera difficile, je le sais. Mais c’est à ce prix que le miracle pourra s’accomplir.....

CAR VOUS ETES UNE FORCE »